12049304_10153841324429396_124716944916060316_n

Agroécologie

Le pôle agroécologie est le cœur philosophique de notre projet.

Définie par ces fondateurs comme « l’application de l’écologie à l’étude, la conception et la gestion des agro-écosystèmes durables », l’agroécologie est une pratique interdisciplinaire. Il s’agit d’un assemblage entre société civile, monde économique et paysans, une diversité d’acteur. Il est important de savoir que l’agroécologie est un concept qui donne une orientation. Sa définition est polysémique, notre imagination peut créer beaucoup d’initiatives agroécologiques.

« L’agroécologie est bien plus qu’une alternative agronomique. Elle est liée à une dimension profonde de respect de la vie et replace l’être humain dans sa responsabilité à l’égard du Vivant. »
Pierre Rabhi

« L’agroécologie est une agriculture de pointe, « intense en connaissances ». Elle parvient, avec un minimum d’intrants, à mettre à profit les interactions entre les différents éléments d’agroécosystèmes, que sont les sols, les plantes et les animaux, sauvages comme domestiques, mais aussi les sociétés humaines. »
Joël Labbé

Le groupe interdisciplinaire de recherche en agroécologie de Belgique (GIRAF) décline l’agroécologie en plusieurs principes. Les voici synthétisés avec à chaque fois une ou plusieurs applications pratiques pour les Jardins d’Arthey. Cette liste n’est pas exhaustive. N’hésitez pas à venir nous rencontrer pour voir comment tous ces éléments prennent forme.

PRINCIPE APPLICATION PRATIQUE
Recycler la biomasse > Création de composte grâce au fumier des animaux présents sur le domaine
> Transformation et conservation des surplus de production
Sol vivant > Couverture permanente du sol par un paillage végétal
> Méthode de culture sur planche permanente avec travail minimal du sol
Optimiser l'utilisation des ressources > Association poules-verger-cultures (système polycultures-élevage) pour une production de fruits, légumes et œufs/viande biologiques sur une même surface
Favoriser la diversité génétique > Mise en culture de nombreuses variétés de légumes
> Conservation d’une race belge de poule
> Plantation d’anciennes variétés de fruitiers
Intéractions et synergies biologiques > Pratiques qui favorisent et augmente la biodiversité par la création de biotopes variés (mares, haies, taillis…)
> Gestion équilibrée du patrimoine forestier
> Synergies avec d’autres projets aux valeurs convergentes
Vision de la durabilité à court et long terme > Critères d’évaluation de la progression des projets sur base de critères de durabilité globale (consommation de ressources annuelles, épanouissement des publics…)
Recherche participative > Partenariat avec une université
> Création de lien entre pratiques agricoles adoptées et l’augmentation de la biodiversité
Connaissances et capacité collective d’adaptation > Formation et partage des connaissances
> Partenariat avec une ONG de suivi de la biodiversité
Pratiques d’autonomie par rapport aux marchés globaux > Gestion et gouvernance transparente et démocratique
> Création de liens producteurs-consommateurs
> Vente en circuit court
Diversité des savoirs et des publics acteurs > La mise en valeur des compétences et des idées des publics les plus variés est au cœur du projet des Jardins d’Arthey

 

Intéressé ? N'hésitez pas à nous contacter !

Partageons nos idées.

 

PRATIQUEMENT

Les activités que nous proposons dans ce pôle se déclinent sous deux formes.

Tout d'abord, la production de légumes aura lieu sur une parcelle d'un hectare en respectant les principes de l’agroécologie. Cela implique notamment, un travail minime du sol, une rotation des cultures, un terrain aménagé afin de favoriser la biodiversité, une récupération de l’eau de pluie, l’absence d’utilisation de produits chimiques... La filière est entièrement biologique, de la semence au légume vendu. Des cultures de petits fruits comme les baies de goji, les framboises, le sureau, le cassis, etc. et d’arbres fruitiers permettent de diversifier la production.
Plus d'infos et des photos sur le maraîchage ...

 

Ensuite, dès 2017, nous organiserons par ailleurs une fois par an le Festival des plantes, axé sur le thème des écosystèmes comestibles, regroupant de nombreux pépiniéristes et horticulteurs de Belgique.