Poule

Construction du poulailler

Fin 2016, les Jardins d’Arthey étaient Lauréats de l’appel à projet Wallonie#Demain. L’occasion de réaliser notre poulailler 4 étoiles !

Forêt comestible pour les Fauves de Hesbaye

Le projet présenté par la coopérative s’intitule forêt comestible pour les Fauves de Hesbaye et consiste tout d’abord dans le design d’un espace arboré et d’un abri pour accueillir une race spéciale de poule : la Fauve de Hesbaye. À l’intérieur de l’enclos seront plantés des arbres fruitiers adaptés à nos régions et à nos futures volailles (via la production de petits fruits pour leur nourriture par exemple). L’accent sera mis sur des variétés fruitières alliant rusticité, résistance aux maladies, et facilité de conduite et de mise à fruits. La présentation du design de l’enclos sera faite dans un prochain article.

Le projet prendra place sur ¼ d’hectare de notre terrain des trois marronniers, là où est installé le maraîchage. Une fois toutes les infrastructures construites et les poules installées, nous souhaitons utiliser l’endroit comme support pour des animations à destination des écoles de la région.

Notre décision d’accueillir des poules de race « Fauve de Hesbaye » et tirée de notre envie de participer à la sauvegarde d’une race belge originaire de la zone Gembloux-Namur. D’autant plus que la race est menacée d’extinction et est uniquement présente en Belgique. Ne restant que peu d’éleveur de cette fameuse race, elle est assez difficile à trouver.

Cette poule présente à la fois une bonne qualité de viande et de ponte. Au début du siècle précédent, beaucoup de fermes dans la région de Namur avaient des pondeuses ‘jaunes’ qu’on connaissait sous la dénomination ‘Fauves de Hesbaye’ ou ‘Poules de Gembloux’. Les poules pondent des grands œufs blancs et ne couvent presque jamais. Il faut avoir une clôture assez haute pour qu’elles ne s’échappent pas en volant.

Construction du poulailler

Nous avons opté pour un poulailler en bois (douglas et sapin) de 3 x 5 mètres. Notre objectif étant d’accueillir jusqu’à 50 poules.

Nous débutons par les fondations avec des blocs de parpaing creux que nous mettons de niveau en creusant le sol et en ajoutant du sable. Comme on peut le voir sur la photo la clôture de l’enclos est déjà installée.

poulailler 1

Nous installons ensuite la structure posée sur les blocs. Une zone est prévue pour le pondoir avec ouverture à l’extérieur pour faciliter la collecte des œufs. Une porte est également prévue à l’ouest pour le nettoyage de l’intérieur du poulailler.

poulailler 2

Poulailler 3

Le toit installé est assez solide dans l’idée d’en faire un toit végétal par la suite. Côté est et ouest, un total de 3 fenêtres sont également prévues avec un grillage de protection.

poulailler 4

Le toit est construit avec des panneaux d’OSB emboîté et ensuite recouvert d’une bâche récupérée pour rendre le tout étanche.

poulailler 5

poulailler 6

Deux portes de sorties sont prévues pour les poules du côté de l’enclos. Nous les équipons d’un portail à ouverture automatique sur base d’une minuterie. Cela nous permet de ne pas aller les ouvrir et les fermer tous les soirs, avec le risque de les oublier !

Minuterie

Pour le moment seul quelques congénères sont installés dans ce palace. Mais nous leurs avons promis de nouveaux amis d’ici le printemps 😉

poulailler 7