Haie indigène comestible

Fin de l’année 2019, Loïc et quelques amis plantent une haie indigène de presque 100mètres.

Pourquoi indigène ? Car cette haie est composée de pommiers et poiriers sauvages et principalement de sureaux noirs. Ce dernier sera un des buissons importants de l’activité de Loïc à partir de 2020 : il va en récolter les fruits et les fleurs afin de les transformer en différents produits tels que du sirop de baie, du vin de fleurs, des liqueurs,…

Le sureau aime les terres riches et humide. Planté de préférence en automne, au soleil ou à la mi-ombre. Il pousse rapidement pour atteindre deux à trois mètres en trois ans. Les fleurs apparaissent dès la deuxième année.

Les espèces indigènes (qui pousse naturellement en Belgique) tels que le sureau, sont
beaucoup moins sujettes aux maladies. En se développant dans leurs milieux naturels, ceux-ci ne nécessitent pas d’intrant et peu d’entretiens. Toutefois, si on souhaite assurer une certaine production, il est nécessaire de favoriser la fleuraison de certains vieux sureaux déjà présents sur le domaine. Il suffit de les détourer, de les mettre en lumière et de tailler environ deux tiers du vieux bois en hivers. Pour les plantations, il suffit de pailler avec des copeaux pour limiter les ronces et mauvaises herbes dans les premières années et de réaliser une petite taille annuelles.

Les pommiers et poiriers sont eux installés dans cette haie pour la biodiversité et quelques expérimentations de transformation. On vous montrera !

Recèpage des sureaux

Après être passé à la débroussailleuse pour dégager les ronces et détourer les plants de sureau, Loïc les recèpe. C’est maintenant lorsque la sève est la plus basse qu’il faut agir. Recépés, les bourgeons auxiliaires n’auront plus d’inhibiteurs de croissance (envoyé depuis l’apex) lors de la montée de sève au printemps et débourreront vigoureusement. Les vieux bois sont coupés, posés au sol afin qu’ils se dégradent et tassés un maximum afin de ralentir la reprise de la ronce.


Formation à la taille d’un verger

Depuis quelques années, de plus en plus de jeunes vergers haute-tiges sont installés dans nos villes et campagnes. Mais dès la plantation, l’arbre nécessite une taille. Il est essentiel d’accompagner le jeune arbre durant les 3 ou 4 années après la plantation. Cette formation vous permettra de mieux comprendre le développement d’un arbre et aussi l’importance de l’accompagner.
Durant la formation qui sera à la fois théorique et pratique, vous pourrez vous exercer directement à la taille dans le verger des Jardins d’Arthey.

Le formateur sera Quentin Ledoux, arboriculteur fruitier et éleveur (facebook:Fermeducoincoin/).

Contenu de la formation:

Aspects théoriques (2h00)

    Comprendre comment se développe un arbre

    Comprendre pourquoi il est important de tailler

    Comprendre les grands principes de la taille de formation

Aspects pratiques (1h30)

    Exercices de taille sur de jeunes arbres

Modalités pratiques

  • Inscriptions via : info@jardinsdarthey.be ;
  • PAF : 25 € par personne ;
  • le 23 février de 10h à 15h ;
  • chacun apporte son pic-nic de midi, les boissons sont offertes (café, thé, softs) ;
  • formation théorique et pratique ;
  • lieu de formation : rue d’Arthey 1, 5000 Rhisnes.

Lauréats du prix économie sociale 2019

Pour clôturer l’année 2019 sur une belle note, Jardins d’Arthey a reçu le prix de l’économie sociale dans la catégorie Junior. Ce prix récompense des entreprises qui se distinguent par leur finalité sociale, leur démocratie interne, leur modèle économique, leur faculté d’innovation ou encore leur impact sociétal

Le prix de l’économie sociale est organisé par plusieurs structures dont Step Conseil Asbl, le Cera, le Centre d’économie sociale de l’Université de Lièges, ConcertES, Credal, Quelque chose à faire et SAW-B.

La Libre parle des lauréats : https://www.lalibre.be/planete/inspire/

Savez ce que veut dire Economie sociale ?

L’économie sociale, ce sont des milliers d’associations (ASBL), sociétés et coopératives à finalité sociale, fondations et mutuelles. Chaque jour, elles produisent des biens et services dans tous les domaines d’activité. A la différence des entreprises classiques, leur raison d’être est de rencontrer les besoins de la société, plutôt que de viser le seul profit. C’est cette finalité sociale qui est au cœur de leur projet.

L’objectif commun des entreprises d’économie sociale ? Rendre service à la collectivité, dans le respect du travailleur et de son environnement ! Elles préfèrent réinjecter leurs bénéfices dans le développement de leurs activités pour augmenter leur impact social. (https://economiesociale.be/decouvrir/definition)

Pour en découvrir encore plus, nous vous invitons à lire le magazine Transfo – magazine de l’économie sociale !

Notre équipe en mise au vert !

Dans cet article vous découvrirez des photos exclusives de notre équipe ! 🙂 En effet, pour clore cette année 2019, nous nous sommes organisé un petit week-end champêtre à Profondeville. L’objectif de ce week-end était à la fois récréatif et également de travailler sur les ambitions des années prochaines.

Une dernière photo avec l’équipe Jardins d’Arthey au complet et ready pour débuter une année 2020 de feu !

Premier petit déjeuner !

Petit retour en images sur le premier petit déjeuner organisé en cette fin d’année 2019 au château d’Arthey. Différents produits de saisons, provenant de nos producteurs et de la coopératives Paysans-Artisans, ont ravi les papilles de nos hôtes : pains et cougnoux de notre boulangère Camille, tartes aux noix, cake aux poires, muffins salés, crêpes et confitures maisons, et l’une des dernières tomme au lait de brebis de Valentine. Tout cela complété avec des fromages, œufs, yaourts et fruits de petits producteurs du namurois. 

6 octobre 2019 – Portes ouvertes

Toute l’équipe Jardins d’Arthey vous invite à réserver votre dimanche 6 octobre pour participer à notre journée portes ouvertes !

Cette journée sera une opportunité rêvée pour….

… Goutter nos produits (bar, petite restauration)

…. Participer à une visite guidée de tous nos projets

…. Profiter d’un moment de détente dans un superbe cadre champêtre

… Découvrir le modèle de fonctionnement de notre coopérative permettant d’y installer votre projet professionnel

… Participer à des activités découvertes durant la journée

Nous organisons cette journée dans le cadre de la Journée Découverte des Entreprises.

Informations pratiques : de 10h – 17h le dimanche 6 octobre 2019 – entrée par la rue des ponts à Rhisnes.

Des questions ? Envoyez nous un mail à info@jardinsdarthey.be

Abonnement à nos légumes !

Dans cet article, nous vous proposons de vous expliquer en détail ce que signifie d’acheter un abonnement légume Jardins d’Arthey ! Vous pouvez également vous abonner pour nos autres productions : pain et produits laitiers de brebis.

Pour le mangeur, l’idée principale derrière l’abonnement est de payer en une fois ces besoins en légume pour toute l’année. En d’autres mots, il s’agit d’un forfait proposé par le maraîcher, qui permet au mangeur de venir chercher chaque semaine les légumes dont il a besoin. Il n’y a donc plus d’échange d’argent et le temps de vente est considérablement réduit pour le maraîcher. Lorsqu’il part en vacance, le mangeur offre à un de ses proches le droit de venir chercher ses légumes à sa place. 

Abonnement = mangeur autonome en légume toute la saison

Pour le maraîcher/producteur, l’abonnement lui permet d’avoir une vision global de son revenu et de l’écoulement de ses productions sur l’année. En effet, si suffisamment de mangeur prennent un abonnement, le maraîcher est assuré d’avoir un revenu lui permettant de produire en contrepartie des légumes. Le producteur peut donc ce concentrer sur son métier ! L’abonnement permet également d’avoir des liquidités en début d’année pour assurer les achats du démarrage de la saison.

Abonnement = revenu qui assure le travail du maraîcher

Comment est fixé le prix de l’abonnement ?

La fixation du prix de l’abonnement est aussi construite sur base d’une discussion entre le producteur et ces mangeurs.

La valeur de l’abonnement est calculée pour que si suffisamment de personnes souscrivent un abonnement légume au vue de la capacité de production, le maraîcher perçois un salaire correct pour l’ensemble de son travail.

Vous pouvez également vous abonnez à nos autres produits : les pains et les produits laitiers de brebis.

Fin mars, nous avons organisé une séance d’information concernant la vente de nos produits en 2019. Quelques retours en image ci-dessous.

Notre équipe s’agrandit !

Notre équipe se renforce et s’agrandit pour cette année 2019 !

Nous ont rejoins dernièrement : Aurore Zanchetta, Valentine Givron et Sébastien Petit. Découvrez leur présentation par ici : L’équipe.

Si vous avez un projet professionnel et que vous cherchez un lieu d’installation, assistez à une de nos séances d’informations ! Devenir porteur de projet au sein de la coopérative.